Après avoir lu 10 premiers romans français et 10 premiers romans québécois, pendant six mois, les lecteurs des Rendez-vous du premier roman ont tranché et élu leurs favoris : en mars 2018, Le cœur de Berlin d’Élie Maure (Les Allusifs) a été élu meilleur premier roman québécois et Ma reine de Jean-Baptiste Andrea (L’Iconoclaste) meilleur premier roman français.

Du 26 avril au 8 juillet 2018, les deux écrivains feront la tournée du Québec !

 

Lecteurs et lectrices, venez les rencontrer ou les découvrir…

à Shawinigan le 26 avril — pour en savoir plus, cliquez ici ;

à Montréal le 28 avril — cliquez ici ;

à Montréal le 29 avril — cliquez ici ;

à Québec le 16 mai — cliquez ici ;

à Sherbrooke le 17 juin — cliquez ici ;

et à Grand-Métis le 8 juillet — cliquez ici.

 

À propos des Rendez-vous du premier roman

En 2013, grâce à l’impulsion du Festival du premier roman de Chambéry, des clubs de lecture québécois dédiés aux premiers romans ont vu le jour dans une dynamique franco-québécoise. Depuis, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) coordonne avec Chambéry cette dynamique baptisée les Rendez-vous du premier roman. Cette année, 120 lecteurs réunis dans 11 clubs à Montréal, Québec, Mont-Joli, Sherbrooke, Laval, Saint-Julie et Shawinigan ont lu, discuté, débattu puis voté pour leurs romans favoris. Le Festival Metropolis bleu a accueilli avec enthousiasme ce projet depuis ses débuts. Les clubs bénéficient aujourd’hui d’une belle vitrine et attirent un public grandissant.

Cette dynamique est rendue possible grâce au soutien du Fonds de Coopération Décentralisée France-Québec, de la Ville de Shawinigan et du gouvernement du Québec.

Pour en savoir plus :


Les premiers romans en lecture pour la saison 2017-2018 étaient :

Romans québécois

Amqui, Éric Forbes (Héliotrope)

Le cimetière des abeilles, Alina Dumitrescu (Triptyque)

Le cœur de Berlin, Élie Maure (Les Allusifs)

L’embaumeur, Anne-Renée Caillé (Héliotrope)

Marée montante, Charles Quimper (Alto)

Matricide, Katherine Raymond (XYZ)

Queues, Nicholas Giguère (Hamac)

Tout doit partir, Johanne Fournier (Leméac)

Tu aimeras ce que tu as tué, Kevin Lambert (Héliotrope)

Un parc pour les vivants, Sébastien La Rocque (Cheval d’août)

 

Romans français

Ma reine, Jean-Baptiste Andrea (L’Iconoclaste)

Un élément perturbateur, Olivier Chantraine (Gallimard)

La Tresse, Laëtitia Colombani (Grasset)

Imago, Cyril Dion (Actes Sud)

L’étreinte, Adrien Genoudet (Inculte)

Reste le chagrin, Catherine Grive (J-C Lattès)

Innocence, Eva Ionesco (Grasset)

Fief, David Lopez (Éditions du Seuil)

Marx et la poupée, Maryam Madjidi (Le Nouvel Attila/Héliotrope)

Le presbytère, Ariane Monnier (J-C Lattès)