L’UNIQUE

L’Unique est un outil de liaison de l’UNEQ : nouvelles sur les activités et les dossiers de l’heure à l’Union, sur les enjeux politiques, économiques, juridiques, régionaux, etc., et autres questions d’actualité pour les écrivains.

 

Danièle Simpson

La décision de céder ses droits (lesquels et de quelle façon) est probablement l’une des plus importantes que doit prendre un auteur en rapport avec sa carrière. Et, bien sûr, il vaut mieux consulter avant que se tourmenter après.

UNEQ

Vous prenez contact avec l’UNEQ pour obtenir des informations, pour vous inscrire à une activité, pour déposer votre candidature à une bourse d’écriture ou un programme de rencontres. Qui sont ces êtres humains, de chair et d’os, qui répondent à vos courriels et à vos appels téléphoniques, qui assurent le fonctionnement de l’Union au jour le jour, qui développent de nouveaux programmes et services ?

Danièle Simpson

Dans l’article précédent, nous avons vu la définition des termes qui décrivent ce que l’auteur accepte d’accorder et de quelle manière. Dans celui-ci, nous analyserons ce que l’éditeur offre en contrepartie des droits que l’auteur lui permet d’exercer.

Danièle Simpson

Signer un contrat d’édition, c’est toujours excitant. Enfin, l’œuvre à laquelle on a tant travaillé, qu’on a corrigée, révisée, remaniée, va être publiée ! D’autres que soi vont la lire, l’apprécier, la critiquer. De privée, elle va devenir publique. Mais dans quelles conditions ?

UNEQ

Dans les romans comme dans la vie, il y a des retournements qui nous prennent parfois par surprise. À la suite du départ de Réjane Bougé, j’ai été élue par le conseil d’administration de l’UNEQ à titre de présidente afin de poursuivre le mandat de Mme Bougé jusqu’en décembre 2018. J’entends mettre en œuvre d’excellents projets qu’elle a amorcés, notamment un comité sur la diversité, un deuxième sur les finances de l’UNEQ et enfin un troisième sur le monde numérique, afin de mieux comprendre ses implications dans la chaîne du livre.

En tant qu’auteure dramatique, scénariste et romancière, j’ai participé activement à la vie associative liée à ces métiers d’écriture. J’ai siégé au Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et contribué à la fondation de l'Association québécoise des auteurs dramatiques (AQAD), j’ai été présidente de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) pendant quatre ans et membre du c.a. de l’UNEQ pendant les six dernières années. Ces expériences m’ont permis d’observer la grandeur et la misère du statut des auteurs face à une industrie culturelle qui n’a de cesse de se déployer en utilisant nos œuvres, sans pour autant toujours reconnaître l’importance de notre apport.

Je suis consciente de l’ampleur de la tâche qui m’attend, mais je l’accomplirai avec passion, patience et ténacité, en tâchant de faire avancer les dossiers qui me tiennent à cœur.

Danièle Simpson

Connaître la signification des termes utilisés dans un contrat est certainement très utile, mais ce n’est en fait qu’un premier pas. Il faut aussi savoir ce que prévoient les lois qui encadrent les pratiques contractuelles entre auteurs et éditeurs pour être en mesure de mener une négociation fructueuse.