10 bonnes raisons de devenir membre

1. Représentation

Être membre de l’UNEQ, c’est faire partie d’un syndicat professionnel qui travaille à améliorer les conditions socio-économiques des écrivains.

Qu’il s’agisse de faire valoir les intérêts des écrivains devant les organismes qui regroupent des éditeurs ou des diffuseurs, de convaincre les législateurs d’améliorer le droit d’auteur ou le statut de l’artiste, l’UNEQ s’appuie sur sa représentativité. Avec ses membres, l’UNEQ impose un rapport de force.

Acteur de premier plan dans le secteur de la littérature, l’UNEQ est reconnue comme un partenaire incontournable par tous les acteurs de la chaîne du livre, de la culture et des pouvoirs publics. Nous mettons notre expertise et portons la voix de notre milieu au sein de plusieurs organismes : la Coalition pour la culture et les médias, la Coalition pour la diversité des expressions culturelles, le comité consultatif sur le livre de l’Observatoire de la culture et des communications (Institut de la statistique du Québec), le conseil d’administration de Copibec, le conseil d’administration de la Fondation Lire pour réussir, le conseil d’administration du Fonds d’investissement de la culture et des communications (FICC), le jury des Mérites du français (Office québécois de la langue française), le jury des Prix de reconnaissance en lecture (ministère de l’Éducation du Québec), le jury de Québec Édition ainsi que la Table de concertation interprofessionnelle du livre, Livres Québec.

L’UNEQ entretient aussi des relations étroites avec ses principaux collaborateurs et partenaires : l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), l’Association des distributeurs exclusifs de livres en langue française (ADELF), l’Association des libraires du Québec (ALQ), l’Association internationale des études québécoises (AIEQ), l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), l’Association québécoise des auteurs dramatiques (AQAD), le Réseau BIBLIO et le Réseau COOPSCO. Et l’UNEQ est membre de Compétence culture et de l’International Authors Forum (basé à Londres).

L’UNEQ intervient aussi souvent que possible dans les médias sur des dossiers affectant les conditions de travail des écrivains ainsi que pour faire connaître ses projets et services auprès d’un plus large public. De novembre 2019 à juin 2020, par exemple, l’UNEQ a été citée dans plus d’une centaine d’articles de presse et de revues culturelles, lors d’entrevues radio et d’interventions télévisées, au Québec, au Canada et en France.

2. Juridique et fiscalité

L’UNEQ offre des consultations juridiques gratuites sur votre contrat d’édition ainsi qu’un soutien financier pour les causes au tribunal des petites créances.

L’UNEQ publie annuellement un guide de l’impôt et organise des ateliers de formation sur la fiscalité.

Le métier d’écrivain reste complexe, notamment sur le plan contractuel. Nous sommes trop souvent confrontés à des écrivains aux prises avec des situations qui auraient pu être évitées si notre équipe avait pu examiner leur contrat d’édition avant qu’il soit signé.

Depuis 2019, l’UNEQ offre également aux écrivaines et écrivains québécois des ressources pour prévenir le harcèlement et préserver un environnement de travail sain.

3. Formations

Être membre de l’UNEQ, c’est bénéficier de plusieurs programmes de formations, celles de la plateforme de formation à distance L’auteur autonome et nos ateliers de formation en salle, gratuitement ou à prix réduit.

Quelques exemples de formations organisées par l’UNEQ : comment se promouvoir sur les canaux traditionnels et numériques ; comment convaincre un éditeur, de la soumission du manuscrit à la négociation du contrat ; initiation à la création littéraire numérique ; la lecture publique, un art qui s’apprend !

4. Parrainage

Être membre de l’UNEQ, c’est bénéficier de notre programme de parrainage, dont le succès ne se dément pas.

L’étude d’impact menée pour le 20e anniversaire du programme a démontré qu’une centaine d’auteurs parrainés ont publié au total 420 titres chez 65 éditeurs reconnus. Plusieurs des auteurs publiés qui ont participé, à leurs débuts, au programme de parrainage, ont vu ultérieurement leur talent et leur travail récompensés par de nombreux prix littéraires.

5. Rencontres

Être membre de l’UNEQ, c’est participer à plusieurs programmes de rencontres dans les écoles, cégeps et universités, bibliothèques et autres lieux de diffusion.

Le programme Tournées-rencontres est devenu une véritable référence dans la réalisation de rencontres d’auteurs québécois à travers tout le Canada ; le programme La culture à l’école permet depuis 2004 aux écoles primaires et secondaires publiques et privées du Québec d’inviter des artistes et des écrivains dans les classes pour donner des ateliers ; avec Parlez-moi d’une langue !, des professeurs des cégeps et des universités invitent des écrivains et des professionnels de la langue française au sein de leur établissement ; enfin, Writers in Cegeps soutient des visites d’écrivains anglophones du Québec dans les cégeps publics et privés, y compris dans les institutions francophones offrant des cours de littérature en anglais.

6. Promotion et représentation

Être membre de l’UNEQ, c’est profiter d’une vitrine, notamment notre Répertoire des conférences et animations et nos événements littéraires.

7. Numérique

Opuscules, plateforme de promotion de la littérature québécoise créée en 2013 par l’UNEQ et le Laboratoire NT2 (Université du Québec à Montréal), offre une audiothèque, un calendrier littéraire et une section « À lire » qui donne à découvrir des textes inédits d’auteurs québécois. Les auteurs publiés dans la section « À lire » peuvent aussi enregistrer leur texte en studio pour offrir une version audioo de leur œuvre.

En 2019, l’UNEQ et l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) ont recruté conjointement une agente de développement culturel numérique, Astrid Hédou. Cette embauche s’inscrit dans le cadre du Plan culturel numérique du Québec (mesure 120) mis en place par le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

8. Bourses d’écriture

Les membres de l’UNEQ peuvent déposer leur candidature pour la bourse d’écriture Jean-Pierre-Guay — Caisse Desjardins de la Culture. Remise une fois l’an depuis 2012 à un membre de l’UNEQ pour un projet d’écriture en cours d’achèvement, cette bourse, offerte par la Caisse de la culture du Mouvement Desjardins, est dotée d’un montant de 3 000 $.

Depuis 2019, l’UNEQ gère la bourse Charles-Gagnon : 3 000 $ remis à un(e) écrivain(e), membre ou non de l’UNEQ, pour un projet d’écriture en cours d’achèvement. Deux genres littéraires sont admissibles à ce concours annuel, l’essai et l’ouvrage à caractère historique (monographie, biographie, etc.).

L’UNEQ tient également à jour, sur son site web, une liste de prix, bourses, concours et appels de projets offerts aux écrivains québécois.

9. La Maison des écrivains

Les membres de l’UNEQ peuvent réserver gratuitement une salle de la Maison des écrivains, à Montréal, pour un lancement de livre, une lecture publique, une conférence, etc.

10. Informations

Les membres obtiennent régulièrement des informations utiles sur le métier d’écrivain grâce à l’infolettre hebdomadaire de l’UNEQ, la publication semestrielle Format papier et plusieurs communications exclusives pour les inviter à remplir un sondage, à participer à un atelier de formation, à des activités de promotion de la littérature québécoise, etc.

Du lundi au vendredi de 9 h à midi et de 13 h à 17 h, l’adjointe administrative chargée de l’information aux écrivaines et écrivains répond à vos courriels et appels, gère les prêts et locations des salles, ouvre la porte de la Maison des écrivains aux visiteurs, etc. Contactez-la au 514 849-8540 (sans frais : 1 888 849-8540) poste zéro ou par courriel à l’adresse ecrivez@uneq.qc.ca.

Comment devenir membre