Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet événement est passé

La nuit porte conseil

4 Mar. @ 20 h 00 - 5 Mar. @ 1 h 00

À l’occasion de la Nuit blanche à Montréal, la Maison des écrivains ouvrira à nouveau toutes grandes ses portes, de 20 heures à une heure du matin.

Cette année, les noctambules seront invités à rencontrer des essayistes qui partageront leurs réflexions sur un sujet qui retient leur attention : de l’alimentation végétalienne à l’observation du ciel montréalais (parce qu’il y a toujours quelque chose à y voir) en passant par la philosophie ou le regard d’une femme sur la société actuelle… La nuit n’étant-elle pas un moment privilégié pour s’arrêter et penser ?

Ces mêmes auteurs se transformeront également en écrivains publics : ils seront tour à tour à la disposition des noctambules pour rédiger une carte postale à l’intention de la personne de leur choix.

Pour marquer le thème 1967, dans toute la Maison des écrivains, il sera possible de déambuler pour découvrir qui, en 1967, a publié un ouvrage littéraire. Et nos essayistes partageront leur admiration pour l’un de ces écrivains publiés en 1967 en racontant quelques moments du passé.

Confortablement installés dans le grand salon Émile-Nelligan, les visiteurs pourront déguster du thé offert par Camellia Sinensis tout en écoutant nos auteurs invités.

De 20 h à 22 h 30 : Isabelle Boisclair, Georges Leroux et Jean-Pierre Urbain.

De 22 h 30 à 1 h : Élise Desaulniers, Robert Lévesque et Serge Mongeau.

 


 

Isabelle Boisclair

© Michel Caron

Isabelle Boisclair est professeure en études littéraires et culturelles à l’Université de Sherbrooke. Ses recherches portent sur les représentations de l’identité de sexe/genre et de la sexualité dans les textes littéraires. Elle a publié Ouvrir la voix/e. Le processus constitutif d’un sous-champ littéraire féministe au Québec (1960-1990) (Nota bene, 2004) et dirigé plusieurs collectifs. Elle a également co-signé, avec Lucie Joubert et Lori Saint-Martin, Mines de rien. Chroniques insolentes (remue-ménage, 2015). Elle est également collaboratrice au Devoir.

 

Élise Desaulniers

© Michel Paquet

Élise Desaulniers est une chercheuse indépendante et une militante pour les droits des animaux. Elle est l’auteure de Je mange avec ma tête (Stanké 2011), Vache à lait (Stanké 2013) et Le défi végane 21 jours (Trécarré 2016). En 2015, elle recevait grand prix du journalisme indépendant au Québec (catégorie opinion) pour un texte sur le féminisme et l’antispécisme. Ses ouvrages sont traduits en anglais, espagnol et italien. Conférencière appréciée, elle est fréquemment invitée dans les médias pour parler d’éthique alimentaire et de véganisme.

 

Georges Leroux

© Miche Legendre

Professeur émérite au Département de Philosophie de l’Université du Québec à Montréal, où il a enseigné la philosophie grecque de 1969 à 2006, Georges Leroux est d’abord connu comme helléniste. Au cours des dernières années, il s’est intéressé à plusieurs grands dossiers de philosophie publique, en particulier dans le domaine de la laïcité scolaire et du pluralisme. Son plus récent essai est consacré au pluralisme (Différence et liberté. Enjeux actuels de l’éducation au pluralisme, Boréal, 2016). Il a été membre du comité conseil de la Commission sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles. Il est également membre de l’Académie des Lettres du Québec et de la Société royale du Canada.

 

Robert Lévesque

© Robert Boisselle

Journaliste, Robert Lévesque a exercé ce métier depuis plus de quarante ans à Québec-Presse, au Jour, au Devoir. Critique dramatique, cinématographique, littéraire, et chroniqueur culturel, il a participé à plusieurs émissions de la radio publique à l’époque de la chaîne culturelle de Radio-Canada.

Écrivain, Lévesque a publié deux biographies (sur Camillien Houde et sur le curé Labelle), des entretiens avec l’homme de théâtre Jean-Pierre Ronfard chez Liber, un carnet chez Lux (Près du centre, loin du bruit), et sept essais dans la collection « Papiers collés » dirigée par François Ricard chez Boréal. Depuis 2011, il dirige la collection d’essais « Liberté grande » chez Boréal.

 

Serge Mongeau

© Lucille Gariépy

Serge Mongeau est né à Montréal en 1937. Écrivain, conférencier et éditeur, il est le fondateur des Éditions Écosociété, membre des comités de coordination du Réseau québécois pour la simplicité volontaire et du Réseau Transition Québec. Il est l’auteur de plus de 25 livres, dont Parce que la paix n’est pas une utopie, La Belle vie, Pour que demain soit, L’écosophie ou la sagesse de la nature, Moi, ma santé, La simplicité volontaire, plus que jamais…, Kidnappé par la police, Non, je n’accepte pas, Heureux mais pas content, S’indigner, oui, mais agir !, tous parus aux Éditions Écosociété.

 

Jean-Pierre Urbain

Jean-Pierre Urbain est né en 1946. Communicateur scientifique, journaliste et auteur, il s’intéresse à l’astronomie et à l’exploration spatiale. Au fil de sa carrière, Jean-Pierre Urbain se démarque par de nombreux projets témoignant de sa rigueur scientifique et de sa connaissance pointue des sciences de l’espace.

Depuis une quinzaine d’années, il se consacre à l’écriture d’ouvrages de vulgarisation pour les jeunes : Le ciel peut-il nous tomber sur la tête ?, Il y a de la vie sur les exoplanètes, Objectif Mars, L’astronomie facile et amusante.

 

Détails

Début :
4 Mar. @ 20 h 00
Fin :
5 Mar. @ 1 h 00
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Maison des écrivains
3492, avenue Laval
Montréal,QuébecH2X 3C8 Canada
+ Google Map