Inscrivez-vous dès maintenant aux formations de l’UNEQ !

Chaque année, l’UNEQ offre des ateliers de formation en salle sur divers aspects du métier d’écrivain. S’adressant tant aux écrivains en cours de carrière qu’à ceux de la relève, les ateliers sont ouverts aux membres et aux non membres.

Des suggestions pour vos besoins en formation continue ? Écrivez à Geneviève Lauzon, directrice des services aux membres de l’UNEQ : g.lauzon@uneq.qc.ca.

Octobre 2019

Contenu d’une œuvre littéraire : que puis-je dire ou utiliser ?

L’atelier Contenu d’une œuvre littéraire : que puis-je dire ou utiliser ? dresse un portrait général des implications et des obligations qui doivent être prises en compte lors de l’élaboration du contenu d’une œuvre littéraire, notamment en regard des droits de la personnalité, de la Loi sur le droit d’auteur et du Code criminel. Le formateur vulgarise les législations visées, en établit la juste interprétation et explique les implications et les applications.

Lors de la formation, les participants auront l’occasion de :

  • connaître les lois liées au contenu d’une œuvre littéraire : Loi sur le droit d’auteur, droits de la personnalité, Code criminel ;
  • comprendre les implications et les risques liés aux droits de la personnalité dans une œuvre littéraire ;
  • comprendre les règles d’utilisation d’autres textes et d’autres œuvres dans une œuvre littéraire ;
  • savoir quelles sont les démarches à effectuer pour prévenir les poursuites liées aux droits de la personnalité ou aux droits d’auteur.

Formateur : Me Olivier Leblanc. Avocat et agent d’artistes à l’Agence Olivier Corbeil, Me Olivier Leblanc a étudié le droit à l’Université de Sherbrooke avant de pratiquer au sein du cabinet Pringle Avocats, en droit matrimonial, avant de se spécialiser en droit du divertissement. Il a aussi été président du conseil d’administration de l’AGED Sherbrooke en 2015 et 2016. Ses connaissances juridiques, jumelées à ses compétences d’agent d’artiste et ses expériences académiques l’amènent, en 2018, à travailler avec l’UNEQ à titre de conseiller juridique sur divers dossier et cas particuliers.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 12 octobre 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12
Coût : 40 $
Inscription : cliquez ici


L’autoédition : pourquoi ? pour qui ? comment ?

Après avoir rappelé quelles sont les raisons pour qu’un écrivain décide d’entreprendre la publication de ses textes en autoédition et présenté les principaux éléments à considérer pour que cette décision soit prise de façon éclairée, les formateurs présenteront les réalités d’une telle entreprise, de la création de l’œuvre à sa diffusion en passant par la commercialisation. Émilie Paquin assumera le premier volet en présentant l’étude menée pour l’UNEQ sur cette pratique éditoriale et des derniers développements que l’on peut désormais observer. En un second temps, les participants pourront échanger avec Stéphanie Leduc et Charles Prémont, deux écrivains ayant entrepris avec succès l’autopublication de leurs ouvrages.

Lors de la formation, les participant auront ainsi l’occasion de :

  • découvrir quelles sont les démarches à effectuer pour s’autoéditer (création, révision, mise en page, infographie, enregistrement, numéros ISBN, dépôts légaux, impression, etc.) ;
  • comprendre les éléments de commercialisation et de mise en marché (tirage, taxes, mise en consignation, office, etc.) ;
  • connaître le marché du livre québécois et la place des titres autoédités ;
  • prévoir les obstacles à surmonter.

Formatrice : Émilie Paquin est spécialisée en édition et production de contenus numériques. Directrice de recherche et de développement stratégique chez Érudit, elle travaille également comme chercheure indépendante et a offert diverses conférences à propos de l’avènement du numérique dans le milieu du livre et des plateformes de diffusion. À titre de consultante, elle a mené et rédigé, en 2016, une étude d’une trentaine de pages pour l’UNEQ sur l’essor des plateformes d’autoédition depuis le début des années 2000 et leur intégration à la chaîne du livre traditionnelle.

Formatrice : Stéphanie Leduc a fait des études universitaires en bande dessinée, précédées d’études collégiales en dessin animé au Québec. Peu après, elle se fait remarquer en Europe avec quelques histoires courtes à titre d’auteur complet pour l’hebdomadaire Spirou et le magazine Lanfeust. En 2010, elle fait découvrir l’univers mirifique de Titi Krapouti et Cie publié aux éditions Glénat Québec. Dans un autre style, sa saga fantastique Terre sans dieux est publiée aux éditions Vents d’Ouest. Avec sa nouvelle série érotique, Dryade, elle ajoute une nouvelle corde à son arc et devient éditrice en autopubliant le livre pour lequel elle signe Laduchesse.

Formateur : Charles Prémont, ethnologue de formation, est écrivain, journaliste, rédacteur-concepteur et scénariste. Touche-à-tout, il a écrit sur des sujets aussi divers que la restauration, le réchauffement climatique, les robots, l’agriculture et les jeux vidéo. Il a été rédacteur en chef de différentes publications, notamment du magazine Les Débrouillards, a contribué à de nombreux blogues et est chroniqueur sur les ondes de Radio-Canada. Instigateur de la Journée Lire pour réussir et membre du conseil d’administration de l’UNEQ, il a publié la trilogie Le Fils du Singe aux éditions de La courte échelle avant d’autoéditer son quatrième roman, Clair de Terre.

Lieu : Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas, Québec, G1R 4H1 (carte)
Date et durée : samedi 12 octobre 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12
Coût : 40 $ (les dépenses encourues par le déplacement des participants habitant à plus de 50 km du lieu de la formation pourront leur être remboursées).
Inscription : cliquez ici


La lecture publique : un art qui s’apprend

Cette formation vise à transmettre aux participants les principes de base d’une lecture publique adéquate afin d’en maximiser l’impact sur la gestion de leur carrière. De fait, un écrivain qui maîtrise l’art de la représentation publique participera avantageusement à la promotion de ses œuvres, au maintien d’un lien privilégié avec son public, et pourra conquérir un nouveau lectorat.

Lors de la formation, les participants seront amenés à :

  • déterminer les principes de base d’une représentation publique ;
  • distinguer le verbal du non verbal ;
  • apprendre les principes de base sur la parole lors d’une lecture publique — timbre de voix, force, projection, débit, etc. ;
  • apprendre les principes de base du langage corporel (présence scénique, mouvement, communication gestuelle, synergologie, etc.).

Formatrice : Pascale Montpetit. Depuis ses études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Pascale Montpetit a abondamment travaillé au théâtre, à la télévision et au cinéma. Elle s’est notamment illustrée avec les metteurs en scène Charles Binamé, André Brassard, André Forcier, Denis Marleau, Lorraine Pintal et Jean-Pierre Ronfard, tant dans le répertoire classique que la création. Elle a également fait de nombreuses lectures, sur scène et à la radio, notamment pour le Festival international de la littérature et dans le cadre d’événements organisés par l’UNEQ.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 19 octobre 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12
Coût : 40 $
Inscription : cliquez ici


Métier : écrire. L’écrivain au service de l’entreprise

Les écrivains sont les experts du récit. Ils écoutent, observent, sentent, puis ils transforment en histoires toute cette matière qu’ils ont perçue. C’est plus fort qu’eux ! Là où il n’y avait que des données disparates, inintelligibles, l’écrivain crée du sens. Pour le cerveau humain, le monde devient compréhensible lorsque présenté sous forme narrative. C’est dire que toute entreprise dont l’existence dépend de sa capacité à convaincre un auditoire aura avantage à savoir organiser son propos sous la forme la plus susceptible de créer l’adhésion : le récit, l’histoire, la structure narrative.

Et c’est là que l’écrivain entre — ou devrait entrer — en scène. Dans cet atelier, les écrivains en quête de nouvelles manières excitantes et lucratives de pratiquer leur métier découvriront comment adapter leurs habiletés créatives aux besoins d’entreprises susceptibles de les employer.

Les participants auront ainsi l’occasion de :

  • connaître une source différente de revenus liés aux compétences du métier d’écrivain ;
  • développer et peaufiner leurs compétences d’écrivains en regard des services requis par diverses entreprises ;
  • établir des barèmes tarifaires équitables pour la prestation des services qu’il pourraient offrir en regard de l’expertise développée au cours de leur pratique du métier d’écrivain ;
  • effectuer les démarches nécessaires pour faire connaître leur offre de services auprès d’entreprises.

Formateur : Mathieu Boutin. Écrivain, Mathieu Boutin a publié plusieurs titres aux éditions Québec Amérique, Planète rebelle et chez Druide éditeur. Aussi avocat et gestionnaire, il a occupé diverses fonctions de direction dans l’industrie de l’information professionnelle, juridique et fiscale. Au fil du temps et de ses expériences, il a su développer une offre de services liés à ses talents et à ses compétences en écriture, pour l’entreprise privée, les associations professionnelles, de même que pour l’administration publique. Il est notamment membre du Barreau du Québec et de la Professional Speechwriters Association.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 26 octobre 2019, de 13 h à 17 h
Nombre de places disponibles : 12
Coût : 40 $
Inscription : cliquez ici


Novembre 2019

Autopromotion : maximiser sa présence sur le web

Lors de l’atelier, la formatrice présentera d’abord différents outils numériques — sites web, blogues et réseaux sociaux —, les particularités de chacun, leurs visées spécifiques et les clientèles ciblées.

Comment utiliser les outils numériques pour mettre des œuvres en valeur et mieux se positionner, au-delà des cercles strictement littéraires ? Comment créer de nouveaux liens avec les lecteurs ou le grand public ?

Lors de la formation, les participants auront l’occasion de :

  • déterminer les canaux de diffusion (documents promotionnels, programmes, espaces médiatiques, sites, blogues, réseaux sociaux, etc.) pertinents pour chaque objet ou service à promouvoir (quoi ? pour qui ? comment ?) ;
  • appliquer les principes de base pour promouvoir efficacement leurs œuvres et leurs activités ;
  • mettre de l’avant et considérer les bons éléments à inclure dans leurs activités et leur matériel promotionnel numériques ;
  • explorer certaines astuces pour optimiser l’impact de leur présence et de leurs interventions en communauté numérique ;
  • organiser leur temps efficacement en regard de leurs autres activités.

Formatrice : Marika Laforest. Conseillère numérique | Transformation • Stratégie • Médias sociaux. Marika Laforest navigue depuis près de 20 ans dans l’univers du numérique, du web et des médias sociaux. Elle a œuvré dans les secteurs industriel, du commerce de détail, de la construction, des technologies, de l’éducation, du tourisme, de la télévision et de la culture. Sur Facebook, elle a fondé et co-administre les communautés Les arts, la culture et le numérique (2 000 membres) ainsi que le groupe Gestionnaires de communautés du Québec (1 500 membres). Elle a également tenu pendant deux ans un blogue sur les médias sociaux pour le journal Métro. Elle est fascinée par le comportement humain sur et avec les médias numériques.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 30 novembre 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12
Coût : 40 $
Inscription : cliquez ici


À venir en 2020

Les multiples exploitations d’une œuvre littéraire

  • Date : samedi 18 janvier 2020
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formateur : Me Olivier Corbeil

 
Le testament de l’écrivain

  • Date : à déterminer en février 2020
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formatrice : Me Sophie Préfontaine

 
Droits d’auteur : les miens (et parfois ceux des autres) dans ma création

  • Date : à déterminer en février 2020
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formatrices : Me Sophie Préfontaine et Marie-Louise Nadeau

 
Autopromotion : maximiser sa présence sur le web

  • Date : à déterminer
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formateur : à déterminer

 
Diversification des revenus pour écrivain — speed dating

  • Date : à déterminer en février 2020
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formateurs : 10 intervenants du milieu du livre, de l’édition, des revues et de divers organismes gouvernementaux

 
La fiscalité de l’artisan et de l’écrivain

  • Date : jeudi 7 mai 2020
  • À la Maison des écrivains (Montréal)
  • Formatrice : Chantal Shedleur

 
Convaincre un éditeur : de la soumission du manuscrit à la négociation du contrat (volet littérature jeunesse)

  • Date : à déterminer
  • À la Maison de la littérature (Québec)
  • Formateurs : Me Olivier Leblanc et un autre formateur à déterminer

Les formations à distance, en tout temps

L’auteur autonome – formations en ligne

  • Guides écrits, présentations vidéos, questionnaires, forums, lexiques…
  • Des dizaines d’outils sur des dizaines de sujets : contrat d’édition, édition numérique, promotion, reddition de comptes, et plus encore.

Inscription : cliquez ici

Les ateliers de formation sont réalisés grâce à l’appui de :

EmploiQuebec

 

La plateforme L’auteur autonome a été réalisée grâce à l’appui de :

Quebec competenceculture PatCan

D’autres associations artistiques et les conseils régionaux de la culture offrent également une intéressante programmation d’activités de formation continue. Nous vous invitons à visiter leurs sites web :