Inscrivez-vous dès maintenant aux formations de l’UNEQ !

Chaque année, l’UNEQ offre des ateliers de formation en salle sur divers aspects du métier d’écrivain. S’adressant tant aux écrivains en cours de carrière qu’à ceux de la relève, les ateliers sont ouverts aux membres et aux non membres.

Des suggestions pour vos besoins en formation continue ? Écrivez à Geneviève Lauzon, directrice des services aux membres de l’UNEQ : g.lauzon@uneq.qc.ca.

Février 2019

Prévention et résolution des litiges entre écrivains et éditeurs (Montréal)

Comment déterminer et définir les principaux conflits pouvant survenir dans la carrière d’un écrivain, mieux cerner les éléments impliqués (contrats, lois, jurisprudence, ressources) et les conséquences, comment réagir face à ces situations et — surtout — les résoudre de façon adéquate et efficace ?

Lors de la formation, les participant auront ainsi l’occasion de :

  • définir les principales situations litigieuses auxquelles peut être confronté un artiste ou un écrivain ;
  • déterminer les éléments-clés d’un litige et les conséquences sur la carrière d’un artiste ou d’un écrivain ;
  • prendre les dispositions nécessaires afin de minimiser les risques de litige ou de conflit, et les répercussions possibles lorsque inévitable ;
  • identifier les principales ressources mises à la disposition des artistes et des écrivains dans le cadre de litige — organismes, documents, lois, instances gouvernementales, règlements, etc. ;
  • effectuer les démarches (lors de mises en situation) nécessaires à la résolution de conflits et de litiges liés au métier d’artiste et d’écrivain ;
  • reconnaître et évaluer les possibilités de résolution et de solution en cas de litige dans l’exercice du métier d’artiste ou d’écrivain.

Formatrice : Me Vivianne de Kinder exerce depuis 1981 dans le domaine du droit d’auteur (livres, films, disques, multimédia, web, etc.) et autres secteurs connexes (protection des noms de commerce, de la vie privée, de l’image, de la réputation, etc). Elle a enseigné de 1992 à 1999 à l’Université du Québec et de 2001 à 2003 à l’Université de Montréal.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 9 février 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12 (ouvert à tous, priorité aux membres de l’UNEQ)
Coût : 40 $
Inscription : cliquez ici


L’autoédition : pourquoi ? pour qui ? comment ? (Montréal)

Lors du premier volet de la formation, deux experts du milieu du livre et des plateformes numériques d’autoédition dresseront un portrait de cette pratique, ses avantages et ses désavantages, en présentant les principales ressources disponibles et en situant la pratique de l’autoédition dans le paysage actuel du milieu du livre au Québec. Le second volet, en après-midi, permettra aux participants d’échanger avec deux écrivains à propos de leurs expériences d’autoédition : leurs motivations, les étapes et les tâches à effectuer, les bons coups et les obstacles rencontrés, etc.

Lors de la formation, les participant auront ainsi l’occasion de :

  • découvrir quelles sont les démarches à effectuer pour s’autoéditer (création, révision, mise en page, infographie, enregistrement, numéros ISBN, dépôts légaux, impression, etc.) ;
  • comprendre les éléments de commercialisation et de mise en marché (tirage, taxes, mise en consignation, office, etc.) ;
  • connaître le marché du livre québécois et la place des titres autoédités ;
  • prévoir les obstacles à surmonter.

Formateur, volet I : Clément Laberge s’est très tôt passionné pour les défis liés à l’éducation et à l’édition numérique. Ayant participé à la création de deux entreprises (Septembre Média et Opossum), il a également travaillé comme directeur des développements numériques pour le Groupe Éditis à Paris, et il a coordonné le déploiement du principal entrepôt de livres numériques au Québec de même que d’autres infrastructures similaires en France et en Italie. Il a été vice-président principal et actionnaire de De Marque, une entreprise de Québec qui s’est démarquée comme un des principaux acteurs sur la scène internationale dans le domaine de la distribution de livres numériques.

Formatrice, volet I : Émilie Paquin est spécialisée en édition et production de contenus numériques. Directrice de recherche et de développement stratégique chez Érudit, elle travaille également comme chercheure indépendante et a offert diverses conférences à propos de l’avènement du numérique dans le milieu du livre et des plateformes de diffusion. À titre de consultante pour l’UNEQ, elle a mené et rédigé, en 2016, une étude d’une trentaine de pages à propos de l’essor des plateformes d’autoédition depuis le début des années 2000 et leur intégration à la chaîne du livre traditionnelle.

Formatrice, volet II : Stéphanie Leduc a fait des études universitaires en bande dessinée, précédées d’études collégiales en dessin animé au Québec. Peu après, elle se fait remarquer en Europe avec quelques histoires courtes à titre d’auteur complet pour l’hebdomadaire Spirou et le magazine Lanfeust. En 2010, elle fait découvrir l’univers mirifique de Titi Krapouti et Cie publié aux éditions Glénat Québec. Dans un autre style, sa saga fantastique Terre sans dieux est publiée aux éditions Vents d’Ouest. Avec sa nouvelle série érotique, Dryade, elle ajoute une nouvelle corde à son arc et devient éditrice en autopubliant le livre pour lequel elle signe Laduchesse.

Formateur, volet II : Charles Prémont, ethnologue de formation, est écrivain, journaliste, rédacteur-concepteur et scénariste. Touche-à-tout, il a écrit sur des sujets aussi divers que la restauration, le réchauffement climatique, les robots, l’agriculture et les jeux vidéo. Il a été rédacteur en chef de différentes publications, notamment du magazine Les Débrouillards, a contribué à de nombreux blogues et est chroniqueur sur les ondes de Radio-Canada. Instigateur de la Journée Lire pour réussir et membre du conseil d’administration de l’UNEQ, il a publié la trilogie Le Fils du Singe aux éditions de La courte échelle avant d’autoéditer son quatrième roman, Clair de Terre.

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : samedi 16 février 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12 (ouvert à tous, priorité aux membres de l’UNEQ)
Coût : 40 $
Inscription : veuillez noter que cet atelier est complet.


Diversification des revenus pour écrivains (Montréal)

Le but premier de l’atelier est de faire connaître aux participants les autres sources de revenus qui peuvent être générés dans le cadre du métier d’écrivain, au-delà des ventes de leurs livres.

Sous la forme de speed dating, dix stations seront occupées par des intervenants provenant de divers organismes ou présentant une expérience de revenus liés aux activités d’écriture : écrivain public, animateur d’atelier, réviseur, agent du Conseil des arts et des lettres du Québec, représentants de Copibec, de la Commission du droit de prêt public, de l’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada, de comités de rédaction de périodiques culturels, etc. Chaque participant aura l’occasion de rencontrer chacun des intervenants, tour à tour, pendant des périodes de 7 à 8 minutes.

⇒ Intervenants :

  • Mathieu Boutin, écrivain ayant développé une offre de services liés à l’écriture
  • Christiane Duchesne, écrivaine ayant développé une offre de services liés à l’écriture
  • Marie-Julie Flagothier, Revue Mœbius
  • Nicolas Langelier, Atelier 10
  • Geneviève Lauzon, Union des écrivaines et des écrivains québécois
  • André Lavoie, Association des journalistes indépendants du Québec
  • Peter Schneider, Commission du droit de prêt public
  • Alexander St-Laurent, Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada
  • Guillaume Thériault, Conseil des arts et des lettres du Québec
  • Camille Tougas, Copibec

Lieu : Maison des écrivains, 3492, avenue Laval, Montréal, H2X 3C8 (carte)
Date et durée : vendredi 22 février 2019, de 13 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 10 (ouvert à tous, priorité aux membres de l’UNEQ)
Coût : 40 $
Inscription : veuillez noter que cet atelier est complet.


Mars 2019

Les écrivains et le Web : aspects juridiques en 50 questions (Québec)

L’atelier, d’une durée de six heures, se présente sous forme d’échanges entre la formatrice, Me Vivianne de Kinder, et les participants, autour de 50 questions liées à la création et à la diffusion numérique chez les écrivains. De la plus générale à la plus pointue, ces questions abordent les principaux aspects juridiques du Web que tout artiste doit connaître et appliquer s’il souhaite utiliser d’autres œuvres diffusées sur le Web, diffuser ses propres créations, promouvoir ses activités, etc.

Les participants auront ainsi l’occasion de :

  • connaître les législations canadiennes du droit d’auteur et les particularités en regard de la diffusion numérique ;
  • cibler les règles et les lois qui régissent les outils de diffusion numérique (sites, blogues, réseaux sociaux) ;
  • déterminer les procédés légaux à appliquer lors de l’utilisation des principaux outils numériques ;
  • évaluer les barèmes de rémunération des créateurs selon les usages.

Formatrice : Me Vivianne de Kinder exerce depuis 1981 dans le domaine du droit d’auteur (livres, films, disques, multimédia, web, etc.) et autres secteurs connexes (protection des noms de commerce, de la vie privée, de l’image, de la réputation, etc). Elle a enseigné de 1992 à 1999 à l’Université du Québec et de 2001 à 2003 à l’Université de Montréal.

Lieu : Maison de la littérature, 40, rue Saint-Stanislas, Québec, G1R 4H1 (carte)
Date et durée : vendredi 1er mars 2019, de 9 h 30 à 16 h 30
Nombre de places disponibles : 12 (ouvert à tous, priorité offerte aux membres de l’UNEQ)
Coût : 40 $
À noter : vos frais de transport et de séjour seront remboursés par l’UNEQ si vous habitez à plus de 50 km de Québec
Inscription : cliquez ici


La lecture publique : un art qui s’apprend (Québec)

Quels sont les principes de base d’une lecture publique adéquate ? Comment en maximiser l’impact ? Une représentation publique efficace participe avantageusement à la promotion des œuvres de l’écrivain, au maintien d’un lien privilégié avec son public, et lui permet de séduire un nouveau lectorat. Formation offerte par la comédienne Pascale Montpetit.

Lors de la formation, les participants seront amenés à :