Appui de l’UNEQ aux écrivains égyptiens

Montréal, le 28 juin 2013 – L’Union des écrivaines et des écrivains québécois donne son appui à la bataille des intellectuelset artistes égyptiens contre les menaces que fait peser le régime du président Mohammed Morsi sur la culture. Dans une lettre adressée au président de l’Union des écrivains d’Égypte, Mohamed Salmawy, qui occupe également le poste de secrétaire général de l’Union générale des écrivains arabes, la présidente de l’UNEQ, Danièle Simpson, a tenu à exprimer sa solidarité et son soutien à la lutte qu’il mène pour la liberté d’expression et la démocratie.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, le gouvernement dominé par le parti des Frères musulmans a pris des décisions qui font craindre une dérive des grandes institutions culturelles du pays et un nivellement de la liberté d’expression. Les hauts-dirigeants de l’Opéra du Caire, du Centre du Livre et du Centre des Archives ont été limogés au cours des dernières semaines et remplacés par des personnes issues de la mouvancedes Frères musulmans.

L’UNEQ ne peut rester indifférente aux inquiétudes que ces décisions ont suscitées et tient à joindre sa voix à celle des intellectuels égyptiens pour défendre la liberté de créer et d’exprimer une vision du monde sans contrainte idéologique ou pression des pouvoirs politiques.

Dans la foulée du mouvement de protestation en Égypte, des manifestations sont prévues au Caire et dans plusieurs grandes villes incluant Montréal, le dimanche 30 juin, jour du premier anniversaire de l’accession au pouvoir du président Morsi.

-30-
Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)
Louiselle Lévesque, chargée de communications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>