Réforme des lois sur le statut de l’artiste

22 juin 2022

Personne ne croyait possible l’adoption d’une nouvelle loi sur le statut de l’artiste avant la fin des travaux parlementaires tellement les délais étaient serrés. Les journalistes, qui pourtant y étaient plutôt favorables, nous prédisaient que le projet de loi mourrait au feuilleton. Malgré les doutes et le scepticisme ambiant, l’UNEQ et quelques associations d’artistes y croyaient dur comme fer.

Lorsque la loi a été finalement adoptée sur les chapeaux de roue, le 3 juin dernier, certains ont crié au miracle ou à la chance. Toutefois, cette victoire historique n’a rien d’un miracle et ne doit rien à la chance. Elle est le résultat d’une lutte acharnée de l’UNEQ pour faire reconnaître aux écrivaines et aux écrivains le même statut que pour les autres artistes. Le droit à la négociation d’ententes collectives. Le droit à un filet social. Le droit à des recours en cas de harcèlement psychologique ou sexuel, au même titre que les autres travailleurs. Le droit d’être des artistes à part entière.

Durant cette longue et dure bataille, nous avons eu le soutien précieux d’autres associations d’artistes. Mais nous n’y serions jamais parvenus sans la passion et la détermination de notre directeur général, Laurent Dubois. Avec sa formidable équipe, Laurent a soutenu le dossier de la révision à bout de bras, dans des conditions parfois pénibles, sans jamais compter les heures, et avec un sens remarquable du leadership.

+
21 juin 2022

Chaque semaine, l’UNEQ publie une revue de presse de l’actualité littéraire québécoise, sous le prisme de son mandat : défense des intérêts socio-économiques des écrivains, valorisation de la littérature québécoise.

+
14 juin 2022

Chaque semaine, l’UNEQ publie une revue de presse de l’actualité littéraire québécoise, sous le prisme de son mandat : défense des intérêts socio-économiques des écrivains, valorisation de la littérature québécoise.

+
7 juin 2022

Chaque semaine, l’UNEQ publie une revue de presse de l’actualité littéraire québécoise, sous le prisme de son mandat : défense des intérêts socio-économiques des écrivains, valorisation de la littérature québécoise.

+
3 juin 2022

L’Assemblée nationale du Québec a adopté aujourd’hui à l’unanimité le projet de loi 35 visant à moderniser et harmoniser le statut professionnel de l’artiste. La législation place notamment les écrivaines et les écrivains sur le même pied que les artistes des autres disciplines.

+

The National Assembly of Québec unanimously adopted Bill 35 today, which aims to modernize and standardize the professional status of artists. The legislation places writers on the same footing as artists in other disciplines.

+
31 mai 2022

Chaque semaine, l’UNEQ publie une revue de presse de l’actualité littéraire québécoise, sous le prisme de son mandat : défense des intérêts socio-économiques des écrivains, valorisation de la littérature québécoise.

+
25 mai 2022

Le projet de loi 35 doit à tout prix vivre, car il instaure équité et justice pour les écrivaines et les écrivains, qui seront enfin considérés comme des artistes à part entière et auront les mêmes droits et les mêmes protections que les autres artistes.

+
24 mai 2022

C’est aujourd’hui que les représentantes et représentants des principales associations d’artistes (l’APASQ, l’AQAD, l’ARRQ, la GMMQ, la FNCC–CSN, la SARTEC, TRACE, l’UDA et l’UNEQ) paraîtront en commission parlementaire pour demander l’adoption du projet de loi 35 visant à modifier les lois sur le statut de l’artiste.

+
29 avril 2022

Après de longues années d’une lutte acharnée afin que les lois sur le statut de l’artiste soient révisées, l’UNEQ, avec l’appui des autres associations d’artistes, a enfin obtenu gain de cause. Un projet de loi a été déposé à l’Assemblée nationale par la ministre de la Culture et des Communications le 27 avril 2022.

+
27 avril 2022

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), très satisfaite du projet de loi visant à harmoniser et à moderniser les règles relatives au statut professionnel de l’artiste déposé aujourd’hui à l’Assemblée nationale par la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, invite le gouvernement et les partis d’opposition à l’étudier et à l’adopter dans les meilleurs délais.

+
13 avril 2022

Dans une proportion de 75 %, la population du Québec considère que le premier ministre François Legault doit respecter son engagement à réformer la Loi sur le statut de l’artiste au cours de son premier mandat, indique un sondage Léger mené au cours des dernières semaines à la demande de neuf associations du secteur des arts et de la culture.

+
17 février 2022

Les associations d’artistes et de travailleuses et de travailleurs du milieu culturel saluent l’annonce de la ministre de la Culture et des Communications quant au prolongement des mesures de soutien du gouvernement québécois à l’égard du milieu des arts et de la culture, fortement ébranlé depuis le début de la pandémie.

+
3 février 2022

Il est beaucoup question d’inflation depuis quelque temps. L’indice des prix à la consommation (IPC) a grimpé de 3,4 % au Canada en 2021, la croissance la plus rapide depuis 1991 selon Statistique Canada. Et il était de 3,8 % au Québec !

+
17 décembre 2021

Selon l’adage bien connu, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

L’UNEQ a fait preuve d’une grande patience depuis plusieurs années et a laissé beaucoup de longueur au temps afin d’obtenir, enfin, une révision des lois sur le statut de l’artiste.

Notre persistance a été en grande partie récompensée. Après maintes représentations de notre part et d’autres associations d’artistes auprès du gouvernement du Québec, des consultations ont eu lieu du 19 novembre 2020 au 1er février 2021.

Et, pour la première fois depuis son élection, le premier ministre François Legault a confirmé, lors d’un point de presse qui a eu lieu le 10 décembre pour faire le bilan de son gouvernement, qu’il respectera sa promesse de réviser les lois sur le statut de l’artiste avant la fin de son mandat.

Nous voulions une nouvelle loi à l’automne, ce qui n’a pas été fait. Il nous faut impérativement une nouvelle loi déposée et adoptée avant la fin du mandat du gouvernement. Ce gouvernement a donné sa parole, par l’entremise de la ministre Nathalie Roy et du premier ministre François Legault. Nous leur avons accordé notre confiance, mais nous attendons des résultats concrets et probants.

+
27 septembre 2021

Les écrivaines et écrivains québécois ont assez attendu ! Le temps presse plus que jamais : le gouvernement du Québec doit respecter sa promesse et déposer une nouvelle loi sur le statut de l’artiste dès cet automne.

+
16 septembre 2021

Neuf associations du secteur des arts et de la culture ont demandé ce matin au gouvernement du Québec de déposer dès l’automne le projet de réforme tant attendue de la loi sur le statut de l’artiste. Pour ces organisations représentant plus de 26 000 artistes, toutes disciplines confondues, il est impératif de pallier les brèches de la loi actuelle qui privent ceux-ci de droits fondamentaux en matière de travail pourtant accessibles à l’ensemble de la population du Québec. Les neuf associations ont présenté ce matin un ensemble de revendications communes qu’elles porteront auprès du gouvernement au cours des prochaines semaines.

+
14 septembre 2021

Après trois ans d’attente, le temps presse plus que jamais : le gouvernement du Québec doit déposer une nouvelle loi sur le statut de l’artiste dès cet automne. L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) craint que de nouveaux délais compromettent cette réforme tant attendue, car des élections provinciales seront déclenchées en 2022 et les projets de loi qui ne sont pas adoptés à temps avant une élection meurent au feuilleton.

+
12 août 2021

Le 29 juillet 2014, deux écrivains, Patrice Cazeault et Amélie Dubé, ont lancé sur Facebook la campagne « Le 12 août, j’achète un livre québécois ». Il s’agissait d’une initiative spontanée, sans que cette autrice et cet auteur n’aient sollicité les libraires ni aucune association du secteur du livre.

+
20 mai 2021

Lors de sa dernière assemblée générale annuelle, le 14 mai 2021, l’International Authors Forum (basé à Londres) a manifesté un vif intérêt pour les revendications de l’UNEQ sur la révision des lois québécoises sur le statut de l’artiste.

+
18 mai 2021

L’UNEQ est finaliste de Nos indispensables, un événement organisé par le Conseil des arts de Montréal pour rendre hommage à des associations et à des créatrices et créateurs qui ont marqué l’année artistique 2020.

+
5 mai 2021

Confiante dans la volonté de la ministre de la Culture et des Communications d’améliorer les conditions socio-économiques des artistes québécois, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) lui demande de prendre l’engagement de déposer un projet de loi à l’automne pour réformer les lois sur le statut de l’artiste.

+
15 avril 2021

Deux récents sondages commandés par l’UNEQ, l’un auprès de la population du Québec, l’autre auprès des écrivaines et écrivains, confirment que la population soutient très largement les revendications de la communauté littéraire et que les artistes appuient leur syndicat.

+
6 avril 2021

Les portes tournantes, ce n’est pas seulement le titre d’un roman (qui a également fait l’objet d’un film), mais la réalité au ministère de la Culture et des Communications (MCC) du Québec. En effet, pas moins de quatre chefs de cabinet se sont succédé depuis l’élection du gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) le 1er octobre 2018.

+
24 février 2021

Plus de mille écrivaines et écrivains ont signé la lettre ouverte de l’UNEQ dans le cadre de la campagne #écrivainsartistes.

Parmi les signataires, des écrivain·e·s célèbres, que ce soit dans le domaine du roman, du conte, de la poésie, de livres pour la jeunesse, de la bande dessinée, de l’essai, du théâtre ; des autrices et auteurs qui en sont à leurs premières armes ; d’autres qui ont publié plusieurs livres ; des spécialistes qui ont écrit des guides pratiques ou des manuels scolaires. Certain·e·s écrivain·e·s signataires enseignent la littérature, effectuent de la recherche, travaillent dans la révision, la traduction, la rédaction professionnelle, l’illustration, dirigent des publications, sont libraires, bibliothécaires, etc.

Bref, plus de mille écrivaines et écrivains de toutes origines, de tous âges, de différentes classes sociales, pratiquant tous les genres d’écriture.

À cette longue liste s’ajoute une liste d’allié·e·s de deux cents signataires, parmi lesquels figurent les principaux syndicats d’artistes au Québec, toutes disciplines confondues.

En plusieurs décennies d’engagement à la défense des métiers de l’écriture, je n’ai jamais été témoin d’une telle vague de mobilisation.

+
22 février 2021

En proposant aux écrivaines et écrivains une rémunération indécente pour certaines interventions en milieu scolaire, le Salon international du livre de Québec (SILQ) démontre à lui seul la nécessité d’encadrer d’urgence les conditions de travail des artistes de la littérature.

+
30 janvier 2021

Plus de 1 000 écrivaines et écrivains du Québec et allié·e·s se mobilisent et signent une lettre ouverte, publiée le 30 janvier 2021 par La Presse +.

+
26 janvier 2021

Le ministère de la Culture et des Communications du Québec procède actuellement à une consultation en ligne sur la révision des deux lois sur le statut de l’artiste. Dans son mémoire déposé aujourd’hui au ministère, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) affirme que la loi qui régit le statut des écrivain·e·s est injuste, inéquitable et inapplicable, et revendique un nouvel encadrement législatif.

+
7 janvier 2021

L’année 2021 s’annonce des plus importantes pour notre avenir. Comme vous le savez, le gouvernement du Québec, après avoir interrompu le processus de révision des deux lois sur le statut de l’artiste à cause de la crise sanitaire, a enfin annoncé la reprise des travaux. Il était plus que temps : adoptée en 1988, la législation sur le statut de l’artiste qui concerne la littérature est injuste, inéquitable et inapplicable.

+
8 décembre 2020

En juin 2018, l’UNEQ a dévoilé son Plan stratégique 2018-2022 en s’engageant notamment à tout mettre en œuvre pour établir des normes équitables liées à la pratique de notre métier.

+
20 novembre 2020

Depuis de nombreuses années, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) réclame une réforme des lois québécoises sur le statut de l’artiste. Par conséquent, le syndicat professionnel accueille très favorablement l’annonce faite hier par la ministre de la Culture et des Communications de la reprise des consultations sur la révision des lois. Pour l’UNEQ, le temps est venu de réunir les conditions indispensables à une représentation collective des écrivaines et écrivains québécois.

+
6 novembre 2020

Le conseil d’administration de l’UNEQ a signé le 16 octobre dernier une entente de collaboration avec la Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC) de la CSN, à l’instar de l’Union des artistes (UDA), de l’Association québécoise des auteurs dramatiques (AQAD) et de la Guilde des musiciens.

+
28 janvier 2020

En France, un rapport récemment remis au ministre de la Culture décrit très clairement la précarité des artistes-auteurs et met de l’avant des recommandations qui pourraient inspirer les travaux de révision des lois québécoises sur le statut professionnel des artistes qui doivent commencer sous peu.

+
23 janvier 2020

Pour paraphraser une citation célèbre de Simone de Beauvoir, on ne naît pas militante, on le devient.

+
9 décembre 2019

C’est avec optimisme que l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) accueille le chantier de réforme des lois sur le statut de l’artiste annoncé ce matin par la ministre de la Culture et des Communications du Québec. L’UNEQ espère vivement qu’une législation lui permettra enfin de négocier des ententes-cadres fixant les conditions minimales de travail, mais aussi de tout type de contrat proposé aux écrivains.

+
4 avril 2019

Le 12 juin 2018, le gouvernement libéral dirigé par Philippe Couillard a présenté une nouvelle politique culturelle. Parmi les faits saillants de cette politique, le gouvernement a prévu une révision des deux lois sur le statut de l’artiste adoptées par l’Assemblée nationale à la fin des années 1980.

+
28 mars 2019

Chaque année, vous recevez un avis de renouvellement de votre cotisation comme membre de l’UNEQ. Et chaque année, vous vous demandez pourquoi vous continueriez à être membre de votre Union. Cette question est légitime. Et je tenterai d’y apporter quelques réponses.

+
18 octobre 2018

Dix-huit jours après l’élection du gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ), l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) tient à féliciter Nathalie Roy pour sa nomination à la tête du ministère de la Culture et des Communications.

+
17 septembre 2018

Lors de Livres Québec 2018, organisé lundi après-midi par les sept grandes associations professionnelles du milieu du livre, et animé par le journaliste Michel Désautels, les candidates de la Coalition Avenir Québec, du Parti québécois et de Québec solidaire se sont engagées à maintenir la politique culturelle adoptée en juin dernier par le gouvernement sortant.

+
13 juin 2018

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) accueille favorablement la nouvelle politique culturelle du gouvernement du Québec, dévoilée le 12 juin par la ministre de la Culture et des Communications Marie Montpetit. « Cette politique reflète fidèlement deux années de consultation menées avec les associations représentant les artistes québécois. Elle engage également tout le gouvernement (y compris les ministères, organismes et sociétés d’État), ce qui nous apparaît comme le meilleur gage de sa réussite », déclare la présidente de l’UNEQ, Suzanne Aubry.

+
7 juin 2018

Dans son Plan stratégique 2018-2022, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) s’engage à poursuivre et accélérer les chantiers amorcés avec succès ces derniers mois, tant pour la défense des droits socio-économiques des écrivains que pour la promotion de la littérature québécoise.

+