L’UNEQ salue Marcel Dubé

 

Marcel p_dube_marcelDubé est décédé hier, chez lui, à l’âge de 86 ans. Ses pièces de théâtre, dont Zone, Un simple soldat et Au retour des oies blanches ont marqué le Québec des années 1950 et 1960.
Également scénariste, journaliste, auteur et réalisateur, il a été récompensé de très nombreuses fois pour son œuvre qui compte plus de 300 titres en 50 ans d’écriture : Prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean Baptiste en 1966, Prix Athanase-David en 1973; il a été élu membre de la Société Royale du Canada en 1961 et membre de l’Académie des lettres du Québec, officier de l’Ordre du Québec et officier de l’Ordre du Canada en 2001; en 2005, il a remporté le Prix du Gouverneur général, puis en 2006, le Prix Hommage Québecor. Marcel Dubé était également membre d’honneur de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Grand amoureux de la langue française, il a siégé au Conseil de la langue française de 1977 à 1979 et a fondé en 1980 le Secrétariat permanent des peuples francophones, qu’il a présidé durant deux ans. Après avoir écrit pour le théâtre, la télé et la radio, Marcel Dubé a publié son premier roman, «Yoko ou le retour à Melbourne», en 2000.

On se souviendra de lui comme d’un auteur qui a marqué la dramaturgie québécoise. Il s’est intéressé à toutes les couches de la société d’ici alors qu’elle était en pleine ébullition et ses pièces ont été reprises et étudiées dans les écoles pendant des décennies.

L’UNEQ se joint à toute sa grande famille artistique pour offrir ses condoléances à sa famille et à ses proches.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>