Mot de la présidente — novembre 2016

Le p’tit dernier

Par Danièle Simpson, présidente de l’UNEQ

Photo : Maxime Côté
Photo : Maxime Côté
Ceci est mon dernier Mot de la présidente, mais pas mon dernier mot, du moins je l’espère !

Après plusieurs années de relative stabilité, il y aura en décembre prochain de grands changements au sein du conseil d’administration de l’UNEQ. Quatre postes sont en élection : la présidence et les postes de secrétaire-trésorier/ère, d’administrateur/trice A responsable des écrivains en régions et du comité Trans-Québec et d’administrateur/trice B, ouvert aux membres associés. (J’ai décidé de ne pas « alléger » le texte en n’utilisant que le masculin, de crainte de trop l’alléger justement…)

Mylène Bouchard, écrivaine et éditrice à La Peuplade, a occupé le poste d’administratrice A pendant six ans. Elle nous laisse en héritage un programme mûrement réfléchi : réaménagement du comité Trans-Québec et contacts plus assidus des membres du c.a. avec les écrivains en régions ainsi qu’avec les élus politiques responsables de la culture, les médias locaux, les bibliothécaires et les présidents/es des associations régionales. Comme il y aura dorénavant à l’assemblée générale, après le rapport de la présidente et du directeur général, un rapport des régions, elle expliquera son plan plus en détail le samedi 3 décembre prochain.

Pour lui succéder, deux écrivains habitant en région ont déposé leur candidature : Mélissa Verreault, de Québec, et François Jobin, des Laurentides. Mélissa Verreault a été élue au conseil l’an dernier. Elle est écrivaine, chargée de cours de création littéraire à l’Université Laval et traductrice de l’italien et de l’anglais vers le français. François Jobin est écrivain et a également été réalisateur télé. Il a siégé au c.a. de 1996 à 1997, puis de 2004 à 2009.

Élise Desaulniers a occupé le poste d’administratrice B pendant quatre ans. Essayiste, ses livres sur le véganisme connaissant un vif succès, elle a décidé de consacrer plus de temps à ses activités professionnelles qui incluent conférences et déplacements. Son jugement sûr et sa connaissance des médias sociaux nous ont été très précieux.

C’est Stéphanie Leduc qui lui succédera, une bédéiste qui, après avoir publié un premier livre avec un éditeur traditionnel, a décidé de produire elle-même ses BD, dont l’une grâce à un projet de socio-financement. Stéphanie Leduc souhaite partager avec les écrivains ses réflexions et son expérience d’auteure autonome. Elle a été élue par acclamation.

Suzanne Aubry, qui a terminé son mandat au poste de secrétaire-trésorière a pris la décision de se présenter à la présidence. Comme j’avais encore beaucoup d’énergie à mettre au service de l’UNEQ, j’ai posé ma candidature au poste de secrétaire-trésorière et j’ai été élue par acclamation.

Aspirent donc à la présidence, cette année, deux femmes. Vous m’en voyez ravie. Il s’agit de :

    Suzanne Aubry, écrivaine et scénariste, auteure de neuf romans dont une saga historique, membre du c.a. de l’UNEQ depuis juin 2011, cofondatrice et administratrice de l’AQAD (Association québécoise des auteurs dramatiques) de 1990 à 1994 et présidente de la SARTEC (Société des auteurs de radio, télévision et cinéma) de 1996 à 2000.

    Réjane Bougé, écrivaine, ayant publié sept livres (romans, récits et livre jeunesse), animatrice d’émissions littéraires à la radio de Radio-Canada pendant près de 15 ans, membre du c.a. de l’UNEQ de 2003 à 2006, dont une année à la tête de L’Unique, et conseillère en littérature et en cinéma au Conseil des arts de Montréal de 2006 à 2016.

Pour mieux connaître ces candidates et candidat, lisez leur texte de présentation que vous trouverez sur le site de l’UNEQ (dans la zone membres, sous la rubrique « Assemblée annuelle ») et écoutez les réponses aux questions que leur posait le directeur général par Skype.

Par ailleurs, notez que nous innovons cette année en vous proposant de voter par courrier électronique. Nous espérons que cette façon de procéder augmentera le nombre des membres qui se prévaudront de leur droit de choisir leurs représentants/es. Comme vous le savez, chaque vote est important !

Bonne réflexion !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>