Élections Québec 2018 : les partis s’engagent à réviser les lois sur le statut de l’artiste

Montréal, 17 septembre 2018 — Lors de Livres Québec 2018, organisé lundi après-midi par les sept grandes associations professionnelles du milieu du livre, et animé par le journaliste Michel Désautels, les candidates de la Coalition Avenir Québec, du Parti québécois et de Québec solidaire se sont engagées à maintenir la politique culturelle adoptée en juin dernier par le gouvernement sortant.

Si elle est réélue le 1er octobre prochain, la ministre de la Culture et députée libérale Marie Montpetit révisera les lois sur le statut de l’artiste, tel qu’annoncé dans la politique culturelle dévoilée en juin dernier par le gouvernement sortant : « On va procéder très rapidement. » Manon Gauthier, candidate de la Coalition Avenir Québec, s’engage également à réviser ces lois à l’intérieur d’un premier mandat. Pour Catherine Fournier, candidate du Parti québécois, la révision des lois doit s’accompagner de nouveaux régimes de retraite et d’assurances collectives pour les artistes. La candidate solidaire Marie-Josée Forget s’est aussi déclarée en faveur d’une révision de ce cadre légal.

« Ces engagements des partis politiques en campagne électorale sont de nature à rassurer l’UNEQ qui, comme tout le milieu culturel, a participé ardemment aux différentes consultations menées par le gouvernement, et dont cette politique est l’aboutissement », a déclaré Suzanne Aubry, présidente de l’UNEQ, au terme de Livres Québec 2018. « L’UNEQ espère que, peu importe le parti qui prendra le pouvoir, une réforme substantielle de la loi sur le statut de l’artiste qui encadre le métier d’écrivain sera mise en œuvre sans délai. »

Livres Québec 2018 fut l’occasion de mieux connaître la vision et les engagements des partis pour l’industrie du livre. « Grâce à Livres Québec 2018, les candidates ont également pu s’exprimer sur la question fondamentale de la littératie, de l’accès aux livres, de l’importance de la lecture ainsi que du maillage éducation-culture », a souligné Laurent Dubois, directeur général de l’UNEQ.

À propos de la journée Livres Québec 2018

La journée Livres Québec 2018 s’est déroulée à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) Vieux-Montréal. Les questions adressées aux candidates provenaient de l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), l’Association des distributeurs exclusifs de livres en langue française (ADELF), l’Association des libraires du Québec (ALQ), l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), la Fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire (COOPSCO), Réseau BIBLIO du Québec (RBQ) ainsi que l’UNEQ.

Des questions provenant des membres de ces organisations et du public ont également été posées aux représentantes des partis.

À propos de l’UNEQ

Créée en 1977, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois regroupe plus de 1 600 poètes, romanciers, auteurs dramatiques, essayistes, auteurs pour jeunes publics et auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)
Contact : Jean-Sébastien Marsan, directeur des communications, 514 849-8540 poste 225 | jsmarsan@uneq.qc.ca

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>