Droits des Franco-Ontariens : lettre ouverte au premier ministre de l’Ontario

Monsieur le premier ministre,

L’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) déplore vivement l’adoption par votre gouvernement de la loi 57, qui transfère les fonctions du poste de commissaire aux services en français à l’ombudsman et qui repousse aux calendes grecques le financement de l’Université de l’Ontario français.

Les membres de l’UNEQ, lors de leur assemblée générale tenue à Montréal le 1er décembre dernier, ont voté à l’unanimité en faveur de la proposition suivante : « Que l’UNEQ manifeste son appui aux Franco-Ontariens » dans le dossier des services en français et de l’université de langue française en Ontario.

⇒ Pour lire la suite de la lettre, cliquez ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>