16e édition de Livres comme l’air

 

Logo Livres comme l'air-72

 

Montréal, le 26 octobre 2015. La 16e édition de Livres comme l’air aura lieu le vendredi 20 novembre lors du Salon du livre de Montréal. On y rendra hommage aux écrivains et aux écrivaines injustement emprisonnés ou harcelés à travers le monde. Pour les trois organismes qui pilotent ce projet depuis l’an 2000, Amnistie internationale Canada francophone, le Centre québécois du P.E.N. international et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), « la liberté d’expression est un combat de tous les instants ». C’est le dramaturge, le metteur en scène, l’écrivain et invité d’honneur du salon, Larry Tremblay, qui agira à titre de porte-parole de cet événement.

Dix auteurs québécois, jumelés à dix auteurs incarcérés, témoigneront des injustices et des persécutions dont ces écrivains étrangers ont été victimes.

Joséphine Bacon avec Mahvash Sabet (IRAN)
Louise Dupré avec Aron Atabek (KAZAKHTAN)
Éric Dupont avec Htin Lin Oo (MYANMAR)
Lise Gauvin avec Itai Dzamara (ZIMBABWE)
Rawi Hage avec Mohammed Ibn al-Dheeb al-Ajami (QATAR)
Louis-Philippe Hébert avec Druklo (CHINE)
Martin Michaud avec Nurmemet Yasin (CHINE)
Laure Morali avec Gao Yu (CHINE)
Anne-Marie Sicotte avec Mostafa Azizi (IRAN)
Larry Tremblay avec Ilham Tohti (CHINE)

Depuis 15 ans, plus de 71 parmi les 143 écrivains jumelés ont été libérés. Livres comme l’air veut sensibiliser le grand public aux attaques contre la liberté d’expression. « Chacun de nous jouit d’une liberté d’expression qui doit garder les yeux ouverts sur les réalités du monde actuel, un monde où on oublie les prisons et les censures, la répression et l’impunité qui affectent des écrivains de par le monde » mentionne Émile Martel, président du Centre québécois du P.E.N. international.

Béatrice Vaugrante, directrice générale d’Amnistie internationale, signale que « Trois gouvernements sur quatre ont imposé des restrictions arbitraires à la liberté d’expression. En période de conflit, la situation peut empirer, comme en Syrie, où ceux qui dénoncent des atteintes aux droits humains ont été arrêtés, torturés, voire tués.». Les visiteurs du Salon du livre de Montréal pourront signer des pétitions réclamant justice et liberté pour les écrivains cette année au stand 647.

« Vous êtes maintenant retenue en prison, entre des murs qui ont été construits pour briser les rêves. Pourtant, vous n’avez que donné la parole, dans les pages de votre journal, à un écrivain qui osait critiquer le pouvoir. Dans mon pays, les journalistes ont ce droit et l’exercent quotidiennement sans risque. Je crois que vous avez eu raison de vouloir reconquérir une liberté d’expression donnée à d’autres à juste titre et qui vous est injustement refusée. J’admire votre courage en même temps que le cœur me serre sachant ce qu’il doit vous coûter. », écrivait Danièle Simpson, présidente de l’UNEQ en 2006 à la journaliste iranienne Elham Afroutan.

La 38e édition du Salon du livre de Montréal aura lieu du 18 au 23 novembre 2015 à la Place Bonaventure. La lecture des dédicaces, qui sont aussi exposées au stand 647, aura lieu à la place Confort TD à 19 h 30. C’est l’auteur et dramaturge René-Daniel Dubois qui animera l’événement qui marque également la Journée internationale des écrivains emprisonnés.

-30-

Sources :

Amnistie internationale Canada francophone
Anne Sainte-Marie
Responsable des communications
514 766-9766 poste 230
aste-marie@amnistie.ca

Centre québécois du P.E.N. international
Denise Pelletier
Secrétaire exécutive
514 849-8540 poste 222
quebec.pen@gmail.com

Union des écrivaines et écrivains québécois
Denise Pelletier
Responsable des programmes d’animation
514 849-8540 poste 222
denise.pelletier@uneq.qc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>