Suzanne Aubry élue présidente de l’UNEQ

Montréal, 4 décembre 2018 — Les membres de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont élu Suzanne Aubry à la présidence. Les résultats d’un scrutin électronique qui s’est déroulé du 2 au 15 novembre dernier ont été dévoilés lors de l’assemblée générale annuelle de l’UNEQ, qui a eu lieu à Montréal le 1er décembre.

Suzanne Aubry

Suzanne Aubry occupait la présidence de l’UNEQ depuis le 8 mai 2017, lorsqu’elle a été cooptée par le conseil d’administration pour remplacer la présidente démissionnaire Réjane Bougé. Les membres de l’UNEQ ont réitéré leur confiance envers Suzanne Aubry en lui accordant un nouveau mandat de deux ans à la tête de l’UNEQ.

Romancière et scénariste, Suzanne Aubry est également membre du conseil d’administration de Copibec.

De nouveaux administrateurs

Cette année, trois autres postes d’administrateurs étaient à pourvoir à l’UNEQ.

Le romancier Pierre-Luc Landry a été élu au poste d’administrateur responsable des régions. Professeur au Département de langue française, littérature et culture du Collège militaire royal du Canada (à Kingston, Ontario), il est le délégué hors Québec du Comité des régions de l’UNEQ depuis 2016. Il est également membre du Comité Égalité hommes-femmes de l’UNEQ.

Karine Légeron
La nouvelle administratrice Karine Légeron, membre de l’UNEQ depuis 2015, est l’auteure d’un recueil de nouvelles ainsi que de plusieurs nouvelles publiées dans des revues et des collectifs. Pour l’écriture de son premier recueil, elle a bénéficié du programme de parrainage de l’UNEQ.

Charles Prémont
Le seul candidat au poste de secrétaire-trésorier, le romancier Charles Prémont, a été élu par acclamation. Élu pour la première fois au conseil d’administration en 2016, Charles Prémont a organisé un événement marquant dans l’histoire récente de l’UNEQ : la Journée Lire pour réussir (8 septembre 2017). Il avait été coopté au poste de secrétaire-trésorier en septembre 2018 pour remplacer Danièle Simpson.

« Les deux années qui viennent seront cruciales pour les écrivaines et les écrivains, avec, entre autres, l’examen de la Loi sur le droit d’auteur et la révision annoncée des deux lois sur le statut de l’artiste », a déclaré Suzanne Aubry au terme de l’assemblée générale des membres de l’UNEQ. « Je continuerai à défendre ces dossiers et trouver des moyens d’améliorer le statut socioéconomique des auteurs, avec passion et détermination. »

À propos de l’UNEQ

Créée en 1977, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois regroupe près de 1 600 poètes, romanciers, auteurs dramatiques, essayistes, auteurs pour jeunes publics et auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)

Contact : Jean-Sébastien Marsan, directeur des communications, 514 849-8540 poste 225 | jsmarsan@uneq.qc.ca
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>