Les primoromanciers francophones à l’honneur des deux côtés de l’Atlantique

Chambéry s’enracine au Québec : la saison 2014-2015 à la hauteur des ambitions

Montréal, le 31 mars 2015 – Le partenariat que le Festival du premier roman de Chambéry construit avec le Québec depuis 2010 a conduit au cours de la dernière saison à la mise en place d’un projet solide et pérenne autour des premiers romans québécois et français, de part et d’autre de l’Atlantique. Trois clubs de lecture québécois affiliés aux librairies Gallimard et Olivieri de Montréal et à l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont rejoint le réseau international de lecteurs du Festival du premier roman de Chambéry, donnant une nouvelle impulsion aux échanges entre passionnés de littérature des deux continents.

Le Festival de Chambéry soutient ces initiatives qui jettent les bases d’une collaboration plus étroite avec le Québec tout en contribuant à la promotion et à la diffusion de la nouvelle génération d’auteurs de premiers romans français et québécois. Encouragé par l’approche originale développée au Québec qui met à profit le réseau des professionnels du monde du livre (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, acteurs culturels), le Festival se réjouit d’agrandir sa communauté de lecteurs et encourage la création d’autres clubs de lecture rattachés à Chambéry en terre québécoise, notamment grâce à l’engagement de l’Association des libraires du Québec (ALQ).

Les choix des lecteurs québécois

Après avoir lu, échangé et débattu entre eux, les lecteurs québécois ont fait leurs choix à partir d’une liste de dix-sept auteurs de premier roman québécois et de quinze auteurs de premier roman français : ici. Ils ont accordé leur préférence à Julia Kerninon, pour Buvard, aux éditions Le Rouergue, et à Alexandre Mc Cabe, pour Chez la Reine, aux éditions La Peuplade. Les deux heureux élus auront la possibilité de rencontrer un vaste public et d’échanger avec les lecteurs lors du festival Métropolis bleu à Montréal (20 – 26 avril 2015). Ils auront aussi la chance d’être présents au Festival du premier roman à Chambéry (28 – 31 mai 2015), une occasion unique de faire rayonner leurs œuvres sur la scène internationale. Pour connaitre le programme des rencontres : www.metropolisbleu.org

Parallèlement, les 3200 lecteurs du réseau européen du Festival du premier roman ont lu une riche sélection d’auteurs de langue française dont huit Québécois : Martine Batanian, Étienne Beaulieu, Sophie Bienvenu, Claudine Bourbonnais, Martin Clavet, Martin Doyon, Gérard Duhaime et Gayas Hachem. À cette sélection s’ajoutent des premiers romans en langue italienne, espagnole, allemande, portugaise, anglaise et roumaine. Au terme du processus, sept auteurs en langues étrangères ont été choisis et quinze auteurs francophones parmi lesquels se retrouvent deux Québécoises, Claudine Bourbonnais, auteure de Métis Beach paru chez Boréal et Sophie Bienvenu pour son roman Et au pire on se mariera chez l’éditeur français Noir sur Blanc, et d’abord publié aux éditions La Mèche à Montréal. Les deux écrivaines participeront elles aussi aux rencontres du Festival du premier roman à la fin du mois de mai aux côtés de Jean-Paul Didierlaurent, Slobodan Despot, Philippe Hayat, Pascale Dewambrechies, Armand Gauz, Camille Anseaume, Sylvie Le Bihan, Marie-Laure De Cazotte, Véronique Poulain, Mélisa Godet et Gautier Battistella. Le détail de la programmation sera bientôt disponible en ligne : www.festivalpremierroman.com

Une communauté internationale de lecteurs

Du Québec à la France, en passant par les différents pays comptant un club de lecture affilié au Festival du premier roman (Burkina Faso, Italie, Belgique…), chacun participe à l’émergence d’une communauté internationale de lecteurs. De part et d’autre de l’océan, ces amoureux des mots découvrent les mêmes auteurs et échangent autour des mêmes romans, tous partageant une même ambition : valoriser la diffusion des écrivains de demain !

Ce projet de promotion des débuts littéraires au Québec et en France bénéficie du soutien direct de la Région Rhône-Alpes, du Consulat de France à Québec et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>