Mot de la présidente — décembre 2020

Plan d’action 2020-2022 : vers une représentation collective de notre métier

En juin 2018, l’UNEQ a dévoilé son Plan stratégique 2018-2022 en s’engageant notamment à tout mettre en œuvre pour établir des normes équitables liées à la pratique de notre métier.

Suzanne Aubry
(Photo : Audrée Wilhelmy)

Cet objectif est au cœur de notre mission et il est d’autant plus crucial que le gouvernement du Québec a récemment annoncé la reprise des travaux de révision des deux lois sur le statut de l’artiste, qui avaient été interrompus à cause la pandémie.

Pour nous guider au cours des deux années qui viennent et réaliser l’ensemble de nos objectifs, le conseil d’administration de l’UNEQ, de concert avec la direction et l’équipe, a récemment élaboré un nouveau plan d’action 2020-2022.

Dans ce plan d’action, l’UNEQ rappelle les valeurs qui constituent son ADN et qui orientent ses actions : culture, vision, solidarité et audace.

L’UNEQ remet de l’avant son objectif prioritaire :

« Agir pour rendre obligatoires des normes équitables liées à la pratique du métier d’écrivain. »

Pendant les deux prochaines années, l’UNEQ vous mobilisera : nous organiserons des réunions publiques sur des plateformes de visioconférence qui nous permettront, à chacune des étapes du processus, de vous tenir informé.e.s et de vous impliquer dans le succès des différents travaux.

Nous continuerons un lobby intense afin que nos revendications soient entendues par les instances gouvernementales et par tous nos partenaires de la chaîne du livre.

Voici les principaux chantiers auxquels l’UNEQ s’attaquera :

  • La révision des lois québécoise sur le statut de l’artiste, qui est en cours ; les consultations prendront fin le 1er février 2021 et on peut s’attendre à un projet de loi avant 2022. L’UNEQ exigera du gouvernement du Québec que le cadre légal impose enfin la négociation d’ententes collectives dans le secteur littéraire.
  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à réformer la Loi sur le droit d’auteur, ce qui qui devrait se concrétiser en 2021 ou 2022. L’UNEQ a déjà beaucoup agi sur ce dossier en 2018-2019 et poursuivra son travail de lobbying.
  • L’UNEQ cherchera également à établir et à maintenir des relations de travail saines et constructives avec les différentes associations professionnelles du milieu du livre afin d’obtenir une représentation collective des écrivaines et des écrivains.

Je suis très fière de ce plan d’action, qui sera notre feuille de route et notre boussole pour les années 2021 et 2022, déterminantes pour notre avenir.

Je termine en vous souhaitant sérénité et courage dans cette traversée de l’hiver qui s’annonce difficile. C’est sans regret que nous tournerons la page sur l’année 2020, mais je suis résolument optimiste quant à ce que l’année 2021 nous réserve.

Ensemble, #écrivonsdemain !

Votre présidente,

Suzanne Aubry

Pour lire le Plan d’action 2020-2022, cliquez ici.

Si vous désirez recevoir un exemplaire imprimé du Plan d’action 2020-2022, cliquez ici.

Pour le Plan stratégique 2018-2022, cliquez ici.

 

  1. François Drolet

    Dans vos revendications, n’oubliez pas un tarif postal spécial pour les oeuvres d’écrivains. Lorsque nous assurons nous-même la distribution de nos livres dans un autre pays, les frais postaux sont beaucoup trop élevés pour nous assurer un revenu. Il existe un tarif préférentiel en France. Pourquoi pas ici ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ceci HTML tags et attributs

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>